UrgInfo 64A

SCMM 64

samedi 12 août 2006 par Matthieu COUDREUSE

Depuis l’été 2006, le SAMU de Bayonne a été désigné SAMU de Coordination Médicale Maritime (SCMM) de la zone Atlantique Sud [1], venant ainsi compléter les trois SCMM déjà existants : Toulon, Le Havre et Brest.

Quels rôles et quelles missions, ce titre nous donne-t-til ? Comment s’organise un secours en mer ?

Un SAMU de Coordination Médicale Maritime (SCMM a pour mission, en collaboration avec un CCMM et un CROSS, de coordonner les moyens médicaux d’un secours en mer. Il organise également l’évacuation et l’accueil à terre des patients pris en charge.

Un Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) est un organisme dépendant du ministère des transports (page spécifique) qui a pour missions :

  • la recherche et le sauvetage maritimes
  • la surveillance des pêches maritimes
  • la surveillance de la navigation maritime
  • la diffusion aux navires de toutes les informations nautiques et météorologiques nécessaires à leur navigation
  • la surveillance des pollutions

Le CROSS Atlantique, avec qui nous collaborons, est basé à Etel en Bretagne Sud.

Le Centre de Consultation Médicale Maritime (CCMM), centre unique basé au SAMU de Toulouse, assure les consultations et le suivi médical par télémédecine à tout navire faisant appel à lui soit directement, soit par l’intermédiaire du CROSS de zone.

En cas de problème médical en mer, le CROSS contacté organise un relais avec le CCMM de Toulouse qui détermine le degré d’urgence et décide :

  • d’un conseil médical et soins avec les moyens du bord,
  • d’un déroutement du navire sans évacuation,
  • d’une évacuation non médicalisée,
  • d’une évacuation médicalisée.

Dans les trois derniers cas, le SCMM gére, en relation permanente avec le CROSS, la partie opérationnelle de la prise en charge médicale :

  • médicalisation d’un vecteur maritime (vedette, hélicoptère...) par une équipe SMUR, déclenchée par l’intermédiaire du SAMU côtier territorialement compétent [2].
  • recueil des bilans médicaux et choix d’un établissement d’accueil adapté.
  • contact avec l’établissement d’accueil.
  • accueil à terre et transport vers l’établissement de soins.

[1] Limite nord = parallèle du Raz de Sein (48°02’N). Limite sud = frontière espagnole. Limite ouest = méridien 8 ouest.

[2] Outre son rôle de SCMM, le SAMU 64A est aussi SAMU côtier, compétent jusqu’à la hauteur de Mimizan


Matthieu COUDREUSE

Articles de cet auteur

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 502741

RSS RSSfr

Site réalisé avec SPIP 1.8.3 + ALTERNATIVES