UrgInfo 64A

Accident d’exposition au sang et liquides biologiques

mercredi 29 novembre 2006 par Jean Goalard

Cet article traite des accidents par exposition à un liquide biologique contaminé (ou suspecté) par les virus du VIH ou des hépatites (B et C) :
-  Accident d’exposition au sang (AES)
-  Projection d’un liquide biologique dans les muqueuses (essentiellement les yeux)
-  Transmission sexuelle.

Conseil à la victime :

1° Laver immédiatement : [1]
-  A l’eau et au savon pour la peau.
-  A l’eau ou au sérum physiologique pour une muqueuse.

2° Tremper la partie exposée 5 mn dans : [1]
-  du Dakin ;
-  ou de l’eau de Javel diluée au 1/10 ;
-  ou de la Bétadine.

3° Concernant la personne source :
-  Se renseigner sur ses vaccinations et sérologies.
-  Lui demander un prélèvement sanguin d’urgence (automatique si coma, anesthésie, irresponsable ...)

4° Récupérez votre état vaccinal contre l’hépatite B

5° Consulter immédiatement auprès :
-  d’un médecin référent AES (heures ouvrables : 05 59 44 37 34)
-  d’un Service d’Urgence (15)

Conduite pratique aux Urgences

1° Prélever si possible la personne source (2 tubes rouges) et prescrire [2] : (prévenir le laboratoire)
-  urgent : VIH rapide
-  routine : Ac anti VHC, Ac HBc, Ag HBs, Ac VIH1-2

2° Evaluer l’indication du traitement en fonction :
-  Des résultat du VIH rapide.
-  De l’état clinique et sérologique (charge virale) du patient source.
-  Du mécanisme et du type de blessure (piqûre ou coupure profonde = risque maximum)
-  Du matériel impliqué dans la contamination (aiguille creuse = risque maximum)
-  De la nature du liquide biologique (sang = risque maximum)
-  De l’absence de port de moyens de protection : gants, lunettes.
-  Du type de rapport sexuel (hétérosexuel, traumatique, pendant les règles = risque maximum)
-  Du délai : efficacité prouvée dans les 4 à 6 1ères heures, envisageable jusqu’à 48 heures.

3° Traitement d’urgence VIH [3] :

Antiretroviral Posologie
TRUVADA 1 par jour
KALETRA 2 matin, 2 soir

-  Traitement disponible aux Urgences, en maladies infectieuses , en maternité et à Cam de Prats.
-  Ne nécessite plus d’être conservé au réfrigérateur.
-  Traitement identique si grossesse.
-  1ère prise : le plus tôt possible après l’accident (aux Urgences)
-  Délivrance d’une boite de traitement par jour, jusqu’à consultation d’un médecin référent (le lendemain en semaine., jusqu’au mardi pour les accidents du WE)
-  Penser à rédiger une ordonnance à chaque délivrance et la consigner dans le lieu de stockage des traitements.
-  Ne pas prélever ni prescrire de bilan chez le "contaminé" qui seront réalisés lors de la consultation par le médecin référent.
-  S’il s’agit d’un AT, établir un certificat en spécifiant des soins pendant 6 mois.

4° Penser aussi à :
-  Un éventuel traitement préventif contre l’hépatite B (Gammaglobuline anti-Hbs si < 48h, chez personne non vacciné ou vacciné avec Ac anti-Hbs < 10UI) ;
-  Un éventuel traitement préventif des autres infections sexuellement transmissibles ;
-  une éventuelle contraception d’urgence.

Consignes ultérieures

1° Respecter l’ordonnance :
-  La régularité des prises assure l’efficacité du traitement.
-  Effets secondaires : asthénie, troubles digestifs (mieux toléré avec les repas), céphalées, insomnie, éruption cutanée

2° Consultation médecin référent :
-  Prendre RDV au 05 59 44 37 34, dès 8h30 le premier jour ouvré.
-  Récupérer le dossier médical aux urgence avant le RV.
-  Réévaluation de l’indication du traitement.
-  Bilan initial dans les 7 jours : Sérologies VIH et VHC, Ac anti HBs, Ag HBs, Ac anti Hbc, Transaminases, éventuellement test de grossesse.
-  Suivi adapté en fonction du bilan personne source : Bilans à "M1", M3 : ARN VIH et VHC, sérologie VIH, Ag HBs, TGO, TGP. Bilans à M6 : sérologies VIH et VHC, TGO, TGP, Ac HBs.

3° Accident du Travail : déclarez l’accident dans les 48h.
-  Pour l’Hôpital : 63962
-  Consultez auprès de votre médecin du travail

4° Prévention transmission pendant 3 mois :
-  Pas de don de sang.
-  Pas de partage de brosse à dent et rasoir.
-  Préservatif systématique.
-  Mesures de prévention pour les soignants.


Sources :
-  D. Sophie Farbos, médecin du Service des maladies infectieuses du Centre Hospitalier de le Côte Basque, référent du réseau VIH Côte Basque.
-  Dictionnaire Wikipédia : lire
-  Annexe 2 de la circulaire DGS/DH/DRT/DSS n° 98/228 du 9 avril 1998 sur www.sante.gouv.fr.
-  CAT face à un AES ou aux liquides biologiques, Pr De Gaudemaris, 2003, sur www-sante.ujf-grenoble.fr.

[1] Lire l’article

[2] Clinicom > AES > Personne source

[3] Procédure AES - CHCB - décembre 2006


Procédure novembre 2006
Fiche technique AES

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | visites : 503747

RSS RSSfr

Site réalisé avec SPIP 1.8.3 + ALTERNATIVES